FOCUS sur le travail d’Hervé Tullet

La littérature de jeunesse m’a toujours intéressée. Enfant déjà, je terminais mes journées avec un livre : ma mère me lisait les aventures de Petitou. J’étais abonnée à l’École des Loisirs, et régulièrement, en classe, nous avions la joie de nous voir distribué l’album du moment, un régal ! Plus tard, je découvrais la littérature que l’on devait étudier dans le supérieur : je comprenais enfin mon père et sa collection complète des Rougon-Macquart qui jusqu’alors me laissait bien perplexe (comment pouvait-on aimer lire des livres si gros, écrits si petit ?). Amoureuse des livres, j’animais en parallèle à mes études de Sciences du Langage, des ateliers lectures dans des écoles maternelles. Depuis une dizaine d’années, j’ai retrouvé le plaisir de lire un album le soir, au coucher de mon fils.

Hervé Tullet à la Fête du Livre Jeunesse de Villeurbanne

C’est d’ailleurs grâce à mon fils aîné que j’ai découvert le travail d’Hervé Tullet, lors de notre visite à la Fête du Livre Jeunesse de Villeurbanne de 2012. En lien avec le thème de la manifestation (« couleurs »), un appel avait été lancé : le public pouvait participer à une œuvre visuelle gigantesque en créant son propre BLOP ! Nous avions fait, mon fils et moi, un blop cotonneux sur un ciel bleu, amas de boules de coton démaquillant sur gouache cyan.

L’exposition, composée donc de productions individuelles et variées, exprime le génie de cet auteur-illustrateur : impliquer le lecteur au sein même du processus de création ! Généralement, notre pratique du livre se fait dans un cadre personnel, intime. Hervé Tullet nous proposait là de sortir de la
lecture que l’on peut faire du livre dans notre salon ou notre chambre, en nous exprimant sur la voie publique. Il crée entre le livre et le lecteur, dès le premier instant, une relation exceptionnelle, qui diffère de celles que l’on peut nouer avec un album de Mireille d’Allancé ou de Mario Ramos (que nous apprécions fortement par ailleurs). Alors que dans les albums Non, non et non ou C’est moi le plus fort, le lecteur se laisse porter par l’histoire, dans les albums d’Hervé Tullet, le lecteur est acteur même de l’histoire : il est emporté au cœur du livre et vit une réelle interactivité avec ce dernier, un vrai plaisir !

Mais qui est Hervé Tullet ?

Hervé TULLET est un auteur contemporain pour la jeunesse, mais pas seulement ! Il a fait des études en illustration et communication visuelle, et a commencé sa carrière dans la publicité. Dans les années 90, il réalise ses premières illustrations pour la presse, puis se lance dans la création d’album. Son leitmotiv : « solliciter le lecteur pour l’intégrer à son œuvre ». Il travaille avec la maison d’édition Bayard Jeunesse, qui le suit tant dans ses aventures papiers et numériques. Il vit depuis 2015 à New-York, fait des ateliers, des
performances, et se rend dans les écoles pour travailler avec les élèves autour des arts plastiques principalement. Dans un reportage de mars 2017, tourné par la maison Bayard pour la sortie de son livre Oh ! un livre qui fait des sons Hervé Tullet dit qu’il fait « des livres pour les enfants, […] des livres à lire, […] des livres à expérimenter».

Il a commencé le métier d’auteur/illustrateur en toute prudence, retenue, légèreté. Il a rapidement noté qu’« il se passe quelque chose entre l’enfant [et] le livre ». Il tente d’« apporter par la créativité quelque chose qui pourrait alimenter l’enseignant ou le bibliothécaire dans son quotidien ». Comme tout artiste, il se sert de la contrainte pour faire naître la création. Aussi, lors de ses ateliers, il est plutôt directif avec les enfants, pour finalement leur permettre de créer quelque chose de très libre. À propos de ses livres, il s’exprime ainsi :

« Le lecteur n’a pas à LIRE le livre du début jusqu’à la fin, mais plutôt il a à trouver les règles, et quand il aura trouvé sa propre règle, eh bien ça sera son livre à lui ».

Ces livres sont aussi (et surtout ?) une invitation à l’art : Hervé Tullet organise beaucoup de rencontres créatives artistiques, à l’école, en famille, dans le but de créer encore et encore. Pour lui, « l’enfant est un être qui accepte toutes les créations sans aucune limite ».

Bibliographie non-exhaustive

Sa bibliographie étant assez vaste, nous avons choisi ici de faire un
focus sur certaines de ses œuvres :

Les livres d’activités…

…dans lesquels l’enfant est invité à écrire, dessiner, découper.

Des livres interactifs…

…constitués majoritairement de verbes d’actions et d’illustrations.

Les livres « jeu de »…

…livres incomplets qui prendront toute leur complétude avec l’intervention
du lecteur (compléter un personnage en glissant son doigt dans un trou, en faisant apparaître des ombres sur un mur avec une lampe torche, fermer les yeux et suivre un trait de feutrine avec le doigt, etc…)

Les livres narratifs…

…au format allongé.

Les jeux…

…largement inspirés de son univers graphique.

Pour aller plus loin :

https://www.herve-tullet.com/


Et vous ? Vous connaissiez cet auteur ? Quels sont vos albums préférés ?

Photography by Dina Kantor

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s